Créer un site internet

LES DÉLICES DU JARDIN en LOT-AVEYRON

Cultures et Transformations en Agriculture Agro-écologique (=  NATURE ET PROGRÈS :) de Conscience par Julie-Prune Lauriac :

!! CESSATION D'ACTIVITÉ EN COURS !!

voir dernières ventes (directes) à "commandez mes produits"

Confitures Extra Fruit,

Gelées et Sirops-Tisane de Plantes,

Sels aux Herbes Aromatiques,

Coulis de Tomate aux herbes,
Vinaigres Délicieux.

 

à " Terre Philosophe " à SAULIAC SUR CÉLÉ (46330).


NOUVEAU : LOCATION À LA SEMAINE OU À LA NUIT À LA FERME !!

TÉLÉPHONE : 06.17.43.30.24

IMPORTANT : comme dit l'adage "Année de foin année de rien" :
par conséquent TRES PEU ou PAS de fruits en 2021-22 =
NOMBREUSES RUPTURES des DELICES du JARDIN !!!


LES DÉLICES DU JARDIN sont basés dans le LOT - 46 - France

avec NATURE et PROGRES Quercy Gascogne
Logosimple

Ce site a pour objectif de vous présenter mes produits.

Je vous souhaite une bonne visite sur le site des Délices du Jardin.

A bientôt !

  Julie Lauriac.

(...) De tout temps, les paysans ont su inventer des outils adaptés. La résistance au productivisme a relancé cette créativité et ce renouveau des productions locales, créant les outils pour produire, mais aussi pour transformer.

S’il s’agit souvent d’inventions locales et individuelles, ce mouvement a aussi donné naissance à des outils collectifs. Pendant ce temps, l’alimentation industrielle a continué à dominer de plus en plus nos assiettes…

Le productivisme arrive maintenant à l’ère de la dématérialisation : les machines sont remplacées par des systèmes informatisés : le puçage des animaux permet par exemple de calculer au plus près le besoin d’espace vital des bêtes (1), la quantité de nourriture nécessaire à leur engraissement, ainsi que les molécules chimiques jugées utiles à leur « bon » développement. En marche donc vers l’agriculture cellulaire : fin de l’élevage, place aux cultures de cellules pour produire de faux aliments : fausse viande et bientôt, faux végétaux.

Dans le même temps, notre agriculture et notre alimentation ont sombré dans la dépendance. Celle de l’importation d’engrais, d’aliments pour le bétail (ah, ce soja transgénique de l’Amazonie déforestée…) entraînant un pays agricole dans la dépendance aux importations.

Un Covid plus tard, on découvre cette dépendance aux importations, et une guerre en Ukraine plus tard, on découvre que la pénurie menace : gaz, pétrole, tournesol, et céréales.

Le productivisme veille. « Aujourd’hui, on a cette troisième révolution agricole qui nous dit : avec le numérique, la robotique et la génétique, on arrive à sortir de ces impasses » (ministre de l’Agriculture – octobre 2021).

La peur de manquer gagne. Mais c’est le manque de paysannes et de paysans qui menace. Face à ce système qui fonce dans le mur, le combat pour l’agriculture paysanne — l’agriculture d’ici et de maintenant — s’impose plus que jamais.

Jérôme Goust, coprésident de N&P Tarn
et coordinateur du comité de rédaction (avril - mai 2022)

Date de dernière mise à jour : 06/07/2022

×